Rechercher
  • ateliersplumebulle

J'allaite mon bambin et je suis enceinte dois-je le sevrer?


La grossesse doit-elle être synonyme de sevrage pour votre ainé? La réponse est non ! Si votre projet est un allaitement long ou un allaitement non-écourté ( c'est à dire jusqu'au sevrage naturel de votre enfant qui se situe environ à partir de 2 ans et demi jusqu'à 6/7 ans) et bien vous n'êtes absolument pas obligé de sevrer votre ou vos ainés !

Il existe beaucoup de fausses croyances concernant la grossesse et l'allaitement : on ne peut pas tomber enceinte si on allaite, allaiter en étant enceinte peut provoquer une fausse couche, le bambin va prendre le lait du bébé, le lait ne sera plus bon pour mon bambin etc etc

TOUT CECI EST FAUX !!!!


La première fausse croyance c'est la grossesse et l'allaitement ! Vous pouvez tomber enceinte en allaitant et ce même si vous n'avez pas eu votre retour de couches ! C'est pour cela que l'allaitement ne protège pas à 100% et n'est pas un moyen de contraception. Par contre d'une femme à l'autre cette règle est totalement différente, certaines femmes vont se remettre à ovuler au bout de 2/3 mois en allaitement exclusif, d'autres au bout de 9/10 mois ou même plus ... Bref chaque femme est différente et vous l'aurez compris un sevrage de votre enfant n'est pas obligatoire !

Ensuite pendant votre grossesse rien ne vous oblige à sevrer votre enfant! RIEN ! Vous ne risquez pas plus de faire une fausse couche que n'importe qu'elle autre femme.


Alors qu'en est-il vraiment ?

Il est vrai que la grossesse va avoir un impact sur votre allaitement. Il y a une vraie baisse de lactation pendant la grossesse tout ceci est hormonal, par contre en fonction des femmes la baisse est plus ou moins significative et pour certaines cela se produit dès le premier trimestre et pour d'autres au 2nd ou au 3ème trimestre. La encore chaque femme est unique !


Qu'est ce que cette baisse va engendrer chez mon enfant ? La encore pas de règle ! Certains enfants vont continuer à téter sans gène même s'il y a moins de lait voir presque plus de lait. D'autres vont arrêter de téter de manière ponctuelle ou plus ou moins longue. Autre point important le lait va "changer" sa composition et son gout vont évoluer durant la grossesse. Très souvent le lait va d'abord devenir un peu plus "salé", et va doucement se transformer en colostrum pour s'adapter aux futurs besoins du bébé à naitre. Encore une fois ici certains enfants continueront à téter comme si de rien et d'autres laisseront le sein de manière momentanée ou définitive.

En revanche gardez en tête qu'un enfant qui arrête de téter pendant la grossesse peut tout à fait redemander à téter une fois le bébé arrivé et la montée de lait faites ! Un bébé qui n'a pas cessé de téter lui continuera souvent à tété comme si de rien une fois le bébé arrivé et le "lait revenu".


D'un point de vu de la maman, il est vrai aussi que la grossesse peut avoir un impact sur le confort. Les douleurs peuvent être réelles, les hormones peuvent entrainer une sensibilité voir des douleurs et la de nouveau pas de règles car pour certaines femmes cela sera supportable et pour d'autres non. Ceci peut donc INDUIRE un sevrage de la part de la maman, tout comme le changement de goût et de quantité peut INDUIRE un sevrage du côté du bébé cette fois.


En réalité, tout ceci n'est qu'une question d'envies, projets et surtout de dialogues entre la mère et son enfant. A tout moment, la mère doit se sentir libre de dire à son enfant que la douleur est vraiment difficile à supporter, à tout moment aussi il faut pouvoir entendre que son enfant "se détourne" du sein pour telle ou telle raison. Il faudra bien prendre en compte tous les aspects d'un point de vu de l'enfant et de la maman. Parler, parler et être indulgente avec soi-même et son bébé. Car oui on a le droit d'avoir mal et de vouloir arrêter et on a aussi le droit de vouloir rependre ensuite, et on a le droit aussi de continuer l'aventure sans interruption ! Sente-vous libre, écoutez vous, écoutez votre corps et votre bébé et sentez vous libre de tout ! Rien n'est impossible !

Dans tous cas avant d'envisager un sevrage, pensez toujours à en parler à votre enfant avec des mots simples en utilisant "Je". Parlez de vos propres émotions, proposez des câlins et des caresses si une tétée n'est pas possible, préférez des petites tétées pour minimiser la douleur, ajustez-les positions et surtout pensez à demander de l'aide et de l'accompagnement en cas de besoin ! Vous n'êtes pas seule !

Signée une maman qui allaite et à allaité 3 enfants, avec un co-allaitement en cours d'une 24 mois et d'un 5 mois sans sevrage pendant la grossesse mais pas sans difficultés !





14 vues0 commentaire